Photographies et textes
Bruno Labarbère

Design et développement
Alt–Border

© 2021
Bruno Labarbère

Photographe

Projets

Bruno Labarbère

Tirages

À propos

Contact

Mono No Aware
AuJapon, le « mono no aware » décrit la sensibilité pour les choses éphémères. Rien n'est éternel et il faut savoir jouir de l'évanescent. J'ai découvert l'expression lors d'une exposition consacrée à l'évolution de l'architecture japonaise au Mori Art Museum de Tokyo en 2008. Cette série s'en inspire et recherche ce « mono no aware » dans les pratiques constructives du XX ème siècle. Qu'en reste-t-il, et qu'y survivra-t-il ?
L’amour dure trois ans. Le béton dure cinquante ans.Combien de temps durera l’amour du béton ?

L’amour et le béton sont des émulsions, où des éléments a priori non-miscibles tiennent par la force d’interactions physico-chimiques et de réactions exothermiques ou érogènes. Aux débuts fluides et mous, c’est le temps qui leur permet de « prendre », de se renforcer, de s’endurcir. Mais c’est aussi avec le temps que tous deux s’affaiblissent, s’effritent, se fissurent, se dispersent.
01.
02.
03.
04.
05.
06.
07.
09.
08.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.

Bruno Labarbère

Menu